Le cheval est un mammifère herbivore adopté par l’homme depuis la nuit des temps. Avant son utilisation se focalisait principalement sur le transport de personne et de marchandise. Mais actuellement, on domestique les chevaux à des fins de loisirs ou pour des compétitions.

Les variétés de chevaux

Dans le monde entier, on recense un très grand nombre de race de chevaux. Néanmoins, on pourrait les répartir en trois groupes :

  • Les chevaux de selle : destinés pour le loisir ou l’équitation professionnelle, c’est le type de cheval le plus courant au monde. Effectivement, près de 75% des chevaux domestiqués sont des chevaux de selle. Et concernant son prix, il pourrait varier suivant sa race.
  • Les chevaux de trait : constituant près de 15% des races de chevaux, les chevaux de trait sont destinés pour tirer une charrue ou une charrette. N’étant plus très utiliser, dans certains pays, ils restent tout de même très actif dans le secteur agricole.
  • Les chevaux de course : très rare, les chevaux de course n’est représentative qu’à 5%. Egalement très cher, ce type de cheval est surtout utiliser pour les paris sportifs.

Elever un cheval

Domestiquer un cheval n’est pas du tout chose facile. En effet, pour élever un cheval dans les meilleures conditions, il est très important de tenir compte de plusieurs paramètres dont le plus important est le fait d’avoir un large espace en plein air.

Poulain et un cheval adulte : que choisir ?

Acheter un jeune cheval n’est pas vraiment conseillé sauf si on est bien expérimenter. Pour mieux domestiquer un jeune cheval, le servage reste l’étape la plus difficile. Effectivement, il faut du temps et une grande technicité pour gagner la confiance d’un poulain afin de le chevaucher. Même chez les éleveurs de chevaux professionnels, ils se fient souvent à tiers pour s’occuper exclusivement du servage.

Pour ceux qui veulent donc avoir un cheval prêt à chevaucher, l’idéal serait de domestiquer un cheval adulte. Ne nécessitant plus de servage, il est aussi moins délicat et ne nécessite plus des soins particuliers.

Alimentation et soin

Sur le plan alimentation, un cheval a avant tout besoin de boire beaucoup d’eau. A part cela, il doit aussi consommer dans la journée environ 10 kg de pailles, de fruits et de flocon d’avoine. Et concernant la réparation de son repas, il faut bien veiller à ne pas trop le rassasier mais répartir ses repas en en quatre ou en trois.

En ce qui concerne son soin, le pansage de ses poils doit se faire en tout temps. Cela permet avant tout de lui permettre d’avoir une belle allure. A part cela, le fait de brosser ses poils lui fait également sentir que son maitre prend bien soin de lui. En parallèle, pour lui éviter d’avoir des irritations, il est aussi judicieux de toujours le tenir loin des moustiques. Et jamais, c’est chose impossible, il faut lui vêtir d’un neck cover pour cheval. Pour les toilettes, le plus important reste le nettoyage de ses sabots. Et puis finalement pour son bien être et pour qu’il ne soit pas trop seul, il est conseiller de le faire cohabiter avec un autre animal. Le chat par exemple est animal qui pourrait facilement avoir une relation amicale avec un cheval.